J’ai rencontré Chloé lors d’une vente organisée par Axelle, créatrice de By Xou, au Septentrion de Marcq-en-Baroeul. Ses créations – coussins en laine ou coton, vêtements en lin, décoration pour enfant, trousses et pochettes en coton… – ont été mon coup de cœur de l’événement. Un univers doux, cosy, qui appelle au confort et à la simplicité, voilà ce qui se dégage de la toute jeune marque PRUNIER.

Chloé, quel est ton parcours ?
Après un BAC S, je me suis dirigée vers ESMOD, à Roubaix, où j’ai d’ailleurs fini ma troisième année major de la promotion, spécialisation femme. J’ai aussi eu le prix « coup de cœur général » ! J’ai réalisé mon stage de fin d’études en tant qu’assistante studio et assistante styliste chez Marc Jacobs à Paris.

Comment est née PRUNIER ? As-tu toujours voulu lancer ta marque ?
Quelques mois après mon stage de fin d’études, j’hésitais à refaire un master orienté vers le commerce et puis l’envie était là : j’ai voulu lancer ma marque. Pourtant, durant mes années à ESMOD, je répétais toujours que je ne monterai jamais ma marque et puis me voilà ! J’ai vite pensé que ça pouvait être, pour moi, la meilleure façon d’apprendre et de m’épanouir. Aussi, pouvoir tout gérer me plaisait dans l’idée de créer ma marque. J’avais envie de ce nouveau challenge ! Mais de façon très raisonnée : faire grandir la marque petit à petit, ne surtout pas investir de l’argent ; ni voir trop grand au début.

Que t’apportes la création ? 
La création m’apporte de la satisfaction personnelle. Je me sens libre et indépendante. J’adore imaginer quelque chose, mener un projet et voir ensuite le résultat.

L’univers de PRUNIER est très « cosy », as-tu des inspirations ?
La matière première m’inspire beaucoup : les différents tissus, leurs couleurs, leurs tissages… J’adore les mélanger, trouver les bonnes associations. J’aime beaucoup aller chiner dans les brocantes : les dentelles, les boutons, les vêtements et le linge de maison ancien me fascinent. Mes créations sont aussi influencées par l’enfance, et les vêtements d’enfants.
Au final, beaucoup de choses sont inspirantes : le design et l’architecture, certains films, l’art, mais je pense que dans chacune de mes inspirations il y a souvent une part de simplicité, de poésie, de douceur.
Et puis évidemment, certains créateurs ou grandes marques m’inspirent beaucoup : Comme des Garçons, Jacquemus, Céline…

Au travers de ta marque, souhaites-tu transmettre une certaine philosophie ? 
Oui, plutôt. J’aime le retour à la simplicité, le retour à l’essentiel, d’où mon travail avec des matières naturelles. J’aime la familiarité, le savoir-faire français. Cela me plaît de proposer des pièces uniques ou en séries très limitées. J’ai beaucoup d’estime pour les grands couturiers et créateurs mais il y a quelque chose de très inaccessible chez eux et dans leurs créations. C’est parfois un univers trop superficiel que je n’aime pas.

Comment sont fabriqués tes produits ?
Je fabrique les accessoires, comme les trousses, les mobiles et les bracelets moi-même, ce sont des modèles uniques. En ce qui concerne les coussins, je réalise les coupes (en carré) et un atelier du nord les monte. Cela me permet de pouvoir créer différents modèles en séries très limitées. Je réalise parfois des modèles moi-même sur mesure à la demande du client.
Pour les vêtements, je crée le patronage et le premier prototype. Un atelier nordiste les fabrique également, toujours en petites séries.
Mon crédo est d’utiliser de belles matières naturelles, de fabrication européenne (France, Italie, Lituanie…), comme la laine, le lin, le coton.

Quels sont tes projets pour la suite ?
Vendre mes produits et les voir dans des boutiques !

En attendant, retrouvez les créations de Chloé sur son site, lors de ventes éphémères, au marché du Touquet, et suivez ses actualités sur la page Facebook PRUNIER !