Rencontre avec Salomé Cousseau, créatrice de la marque Salomé Charly, sculptrice de bijoux en bois de merisier.

J’ai découvert les bijoux Salomé Charly l’année dernière, et j’ai tout de suite été émerveillée par ses créations qui ne passent pas inaperçues et qui sont en même temps tellement raffinées ! Il fallait absolument que je vous fasse découvrir la marque lancée en 2014, ses créations et bien sûr Salomé ! Je suis admirative de son travail, au travers duquel nous pouvons ressentir sa passion pour le bois.

Salomé, qui es-tu ?

Je suis une artisan designer parisienne, rousse et un brin hyperactive.
J’aime autant ma tenue de « combat » (atelier) que mes talons aiguilles et je suis incapable d’être statique, sauf si j’ai un livre dans les mains !

Pourquoi te lancer dans la création, qui plus est, de bijoux ? 

De formation designer de mode, j’ai eu très tôt un penchant plus marqué pour les humeurs et les personnalités que les silhouettes.
Le bijou est pour moi un objet du quotidien qui me permet de m’exprimer aussi bien émotionnellement que techniquement. Et j’aime penser que les dames le choisissent selon leur caractère et leur envie du moment.

Le bois est au cœur des bijoux Salomé Charly, pourquoi avoir choisi de travailler ce matériau ?

J’ai grandi dans l’univers du bois car mon père est ébéniste.
C’est avec un grand naturel que je me suis tournée vers ce matériau qui a toujours fait partie de mon environnement.
Le bois que j’utilise est un bois de merisier, importé du Canada.

Comment naît un bijou ?

Je pense toujours le bijou comme un volume sur le corps doté d’un trait de personnalité, c’est-à-dire d’un élément stylistique.
Une fois cette personnalité définie, je m’amuse à créer, assembler, dissocier, décliner… les volumes à l’aide de petits gabarits papiers et moult gribouillis.
Une fois à l’atelier, il m’arrive souvent de répéter ce processus de composition/décomposition afin de trouver les bons volumes et équilibres des pierres de bois.
Les styles viennent assez naturellement et sont bien évidemment influencés par les évolutions techniques que j’acquiers au fil des années.

 

Que souhaites-tu transmettre à travers tes créations ?

D’un aspect personnel, je suis plus que ravie de travailler grâce au savoir-faire transmis par mon père. Savoir-faire conservé depuis des générations.
Il est important pour moi de travailler d’une manière la plus éthique possible. Les bijoux respectent au maximum l’environnement et les partenaires sont sélectionnés également en tenant compte de cette notion environnementale.
À défaut de son image « has been », je reste persuadée que l’artisanat rend un immense service à l’art et lui permet encore d’évoluer au rythme des mouvements de styles.

Et à toi, que t’apportes la création ?

J’ai la chance incroyable de créer de mes propres mains mes envies et idées. D’apprendre et découvrir des cultures, des techniques, des personnes toutes aussi différentes qu’intéressantes. D’agencer le quotidien de la manière la plus humaine possible.
Tout simplement, la création me permet de vivre toute entière d’une passion qui continue de grandir et d’évoluer.

Quels sont tes projets, tes envies pour la suite ?

M’enrichir, découvrir, essayer… en vivant entourée d’artistes aux corps de métiers différents.
Prendre le temps de développer de nouvelles idées et pourquoi pas ouvrir les portes du design d’objets, un jour !

J’espère que Salomé se lancera dans ce beau projet de design, que je suivrai bien sûr de très près !
J’espère également que cette interview vous aura transmis, tout autant qu’à moi, la passion de Salomé pour le bois, qu’elle travaille tout en finesse et poésie. Raffiné, mais de caractère, c’est le genre de bijou que je garderai toute une vie !
Si vous aussi, vous êtes (à présent) admiratifs, flânez sur l’eshop Salomé Charly (profitez d’ailleurs des soldes jusqu’au 15 février!), suivez ses actualités sur Facebook, Instagram ou Pinterest !